La fille de Jaïre

James Tissot, 1836-1902 La fille de Zäire

L’Évangile selon saint Matthieu (Mt 9, 18-19)

Tandis qu'il leur parlait, voici qu'un chef s'approche, et il se prosternait devant lui en disant : "Ma fille est morte à l'instant ; mais viens lui imposer ta main et elle vivra."19 Et, se levant, Jésus le suivait ainsi que ses disciples.
Bible de Jérusalem

L’Évangile selon saint Marc (Mc 5, 35-43)

Tandis qu'il parlait encore, arrivent de chez le chef de synagogue des gens qui disent : "Ta fille est morte ; pourquoi déranges-tu encore le Maître ? " Mais Jésus, qui avait surpris la parole qu'on venait de prononcer, dit au chef de synagogue : "Sois sans crainte ; aie seulement la foi." Et il ne laissa personne l'accompagner, si ce n'est Pierre, Jacques et Jean, le frère de Jacques.38 Ils arrivent à la maison du chef de synagogue et il aperçoit du tumulte, des gens qui pleuraient et poussaient de grandes clameurs. Etant entré, il leur dit : "Pourquoi ce tumulte et ces pleurs ? L'enfant n'est pas morte, mais elle dort." Et ils se moquaient de lui. Mais les ayant tous mis dehors, il prend avec lui le père et la mère de l'enfant, ainsi que ceux qui l'accompagnaient, et il pénètre là ou était l'enfant. Et prenant la main de l'enfant, il lui dit : "Talitha koum", ce qui se traduit : "Fillette, je te le dis, lève-toi ! " Aussitôt la fillette se leva et elle marchait, car elle avait douze ans. Et ils furent saisis aussitôt d'une grande stupeur. Et il leur recommanda vivement que personne ne le sût et il dit de lui donner à manger.
Bible de Jérusalem

L’Évangile selon saint Luc (Lc 8, 49-56)

Tandis qu'il parlait encore, arrive de chez le chef de synagogue quelqu'un qui dit : "Ta fille est morte à présent ; ne dérange plus le Maître." Mais Jésus, qui avait entendu, lui répondit : "Sois sans crainte, crois seulement, et elle sera sauvée." Arrivé à la maison, il ne laissa personne entrer avec lui, si ce n'est Pierre, Jean et Jacques, ainsi que le père et la mère de l'enfant. Tous pleuraient et se frappaient la poitrine à cause d'elle. Mais il dit : "Ne pleurez pas, elle n'est pas morte, mais elle dort." Et ils se moquaient de lui, sachant bien qu'elle était morte. Mais lui, prenant sa main, l'appela en disant : "Enfant, lève-toi." Son esprit revint, et elle se leva à l'instant même. Et il ordonna de lui donner à manger.56 Ses parents furent saisis de stupeur, mais il leur prescrivit de ne dire à personne ce qui s'était passé.
Bible de Jérusalem

Réflexion

Miracles