Épiphane (315-404 ap. JC)

Épiphane

Panarion adversus omnes haereses

Épiphane de Salamine, moine ascétique, originaire de Judée, fit sa formation spirituelle dans les régions désertiques de la Palestine, à la suite de Saint Hilarien. Après cette première époque de sa vie, il fut élu évêque de Constantia en 367, siège métropolite de Chypre. C'était une grande figure de référence. Dans son traité Panarion adversus omnes haereses il décrit les villes où Jésus vécu, et parmi elles la ville de Capharnaüm:

« Le bon empereur (Constantin), fit (Joseph) comte et ajouta qu'il pouvait lui demander ce qu'il voulait. Et lui, ne demanda rien d'autre sinon de recevoir ce si grand don de l'empereur, celui qu'il lui a concédé par un édit impérial, de construire des églises au Christ dans les villes et les villages de Judée. La où de fait personne n'avait jamais pu construire d'églises parce qu'il ne se trouvait pas parmi eux ni de grec ni de samaritain ni de chrétien. En fait, a été conservée cette (règle) qu'il n'y ait aucune personne d'une autre race à coté d'eux. Et cela surtout à Tibériade, à Diocesarea appelée aussi Séphoris, à Nazareth et à Capharnaüm. A Tibériade il construisit seulement une petite église dans l'Adrianeion, mais à Diocesarea et dans quelques autres villes il mena pleinement à terme ses constructions. »

Épiphane de Salamine, Panarion, 30 Hérésie “Ebionites” (PG 41, 424)