Arculfe (VIIe siècle)

Adamnanus, De Locis Santis, 670 d.C.

Arculfe, évêque provenant de la Gaule, fit son voyage au Moyen Orient dans la seconde moitié du VIIe siècle. Il visita Constantinople, l'Égypte et la Palestine. Au retour de son voyage il transcrivit la mémoire de son pèlerinage grâce à l'abbé Adamnano qui nous a reporté la description des ruines de Capharnaüm, premier témoignage, au sens chronologique, après la venue de l'Islam:

“Ceux qui descendaient de Jérusalem et désiraient se rendre à Capharnaüm allaient d'abord sur la route droite à Tibériade, comme en référait Arculfe, et de là, le long du lac de Cinerez, qui est la Mer de Tibériade, ou Mer de Galilée, ils trouvaient sur la route le lieu de la bénédiction ci-dessus rappelée et de là ils rejoignaient par la mer Capharnaüm, dans le territoire de Zebulon et de Neftali, tournant pour un bref moment autour de la berge du lac ci-dessus mentionné. Cette ville, comme en réfère Arculfe qui la vit du Mont voisin, n'a pas de mur et est construite entre le mont et le lac dans un espace étroit; elle s'étend par une belle berge le long de la rive de la mer, ayant le mont au nord et le lac au sud, et elle s'étend sur le coté ouest dans la campagne.