Antonio del Castillo (XVIIe siècle)

El devoto pellegrino y viage in Tierra Sancta, 1654

Antoine de Castille, un frère franciscain d'origine espagnole et gardien de Bethléem, a écrit le texte El devoto pellegrino y viage in Tierra Sancta publié à Madrid en 1654. Le texte donne un compte rendu détaillé des lieux qu'il a visités, en fournissant des plans topographiques en relief sur les monuments les plus importants de Terre Sainte. Dans le texte on peut lire un court passage qui mentionne Capharnaüm d'une manière vague, car à cette époque on avait perdu la mémoire du lieu:

"A côté de cette Mer se trouve la ville de Tibériade si célèbre, mais aujourd'hui complètement détruite, on voit les ruines immenses et quelques maisons. Près de Tibériade, à environ un mille de là, il y a les fameux bains cités par Adricomio. Je les ai vus et je suis passé par là. Il y a aussi les villes de Capharnaüm et Corozaïn. A Capharnaüm le Seigneur a accompli de nombreux miracles et converti saint Matthieu. C'était la ville la plus fréquentée et préférée par le Christ, au point que les habitants de Nazareth, envieux, lui dirent: Quanta audivimus facta in Capharnaum, fac (Nous avons entendu tout ce qui s'est passé à Capharnaüm, fais-le (ici aussi)) ».