L'histoire du village

Panorama du village

D’après les sources littéraires et le résultat des récentes fouilles, il est possible de retracer les événements historiques de l'ancienne Capharnaüm.
Déjà, au deuxième siècle avant JC à l’époque hasmonéenne, le premier village se formait sur les rives du lac. Son emplacement privilégié le long des rives nord du lac rempli de poissons, son voisinage avec les sources de Tabgha et sa proximité avec l’artère de la Via Maris, permettaient aux habitants de se consacrer aussi bien à la pêche qu’à l’agriculture et de bénéficier des trafics commerciaux qui se dénouaient entre la Galilée et Damas.

Jésus a choisi Capharnaüm pour en faire le centre de son ministère public en Galilée.
Nous savons, par les évangiles, qu’il y avait dans le village la maison de certains des apôtres, dont celle de Pierre où Jésus a pris demeure, et une synagogue où il allait le samedi.

Au premier siècle ap. JC une communauté de judéo-chrétien s’est réunit à Capharnaüm et a établit comme le lieu de leur rencontre la maison de Pierre, créant ainsi un lieu de culte domestique. La présence de judéo-chrétiens est également signalée par d'autres sources juives, ces premiers chrétiens qu’on appelait Minim ou hérétiques. Grâce à la paix de Constantin, les fidèles purent construire une domus ecclesia plus spacieuse qui pouvait accueillir les premiers pèlerins venant pour certains de loin. Pendant la période byzantine, la synagogue et l'église octogonale furent reconstruites dans des formes monumentales et élégantes, reflétant la croissance du niveau de vie économique et social des habitants et aussi l’attention que portaient les deux communautés chrétienne et juive sur ce lieu commun de Capharnaüm.
Durant la période arabe, le village a progressivement commencé à perdre de son importance jusqu'à son abandon total qui s’acheva au XIIIe siècle.

Approfondissement