L’église octogonale de la fin du Ve siècle

Hypothèse de reconstitution de l’église octogonale vers la fin du Ve siècle

La transformation de la zone sacrée en église monumentale se fit lorsque juste au-dessus de la pièce vénérée, à l'époque byzantine, une église octogonale a été construite, Une nouvelle forme architecturale utilisée pour les sites sacrés liés aux souvenirs chrétiens les plus importants de la Terre Sainte.

Toutes les habitations contenues à l'intérieur de l’enceinte furent démolies et enterrées pour faire place à l’édification prévue de l’église octogonale avec un portique ouvert sur cinq côtés. Une série de pièces annexes ont été construites, adossées au mur est de l’enclos.

Si la négligence au fil du temps qui transforma le village en ruine a profondément marqué l'église de Saint-Pierre en laissant que peu de restes, sa forme architecturale recherchée et ses mosaïques élégantes et raffinées témoignent de la splendeur de son origine.

Appartenant à l'enceinte sacrée, l’accès à l’église se faisait par un portique ouvert qui entourait cinq côtés de l'église octogonale. Du portique, on pouvait aussi accéder aux pièces sur les cotés, les dépendances les plus proches au lieu de culte. Le portique, couvert d’un toit, était décoré d'une mosaïque de tessères noires et blanches qui dessinait un motif de cercles avec un bouton central.
On entrait dans l’église par la porte principale située à l’ouest et par les cotés. L’église se composait d'un octogone plus grand avec un déambulatoire et un cercle autour de l'octogone central. Il était probablement illuminé par une série de fenêtres et recouvert d'un toit en pente. Les quelques vestiges du sol en mosaïque représentaient des motifs floraux et des branches de végétaux composés avec des tessères colorés sur fond blanc qui devaient décrire un milieu naturel de type nilotique.

L'octogone central de l'église a été construit juste au-dessus de la pièce vénérée, pavé d'une mosaïque très fine sur laquelle est représenté un paon faisant la roue avec des plumes aux couleurs d’un arc-en-ciel, symbole de résurrection et de vie éternelle. Le paon est placé au centre d'un cercle et entouré de fleurs contenues dans des demi-cercles qui se superposent. La mosaïque est encadrée par un motif de fleurs de lotus rouge et bleu. L'octogone central, avec un haut plafond à poutre, devait recevoir de la lumière des fenêtres et des grands lustres en bronze suspendus au plafond. On peut aussi supposer que les murs en crépis étaient régulièrement peints. On n’a pas conservé de traces d'un autel stable en pierre mais il est possible que la table liturgique était de type mobile.

L'augmentation des fidèles a rapidement nécessité la réalisation d’un baptistère. Le site choisi fut sur le côté est, relié à deux nouvelles pièces à base triangulaire, le pastophoria, qui sont devenus des annexes nécessaires pour le déroulement du rite. Une brèche dans le mur d’enceinte a été réalisée pour construire une abside en saillie dans laquelle se trouve la vasque pour le rite du baptême par immersion.

LA PROCHAINE PHASE

L’église octogonale vers la fin du Ve siècle: les fouilles

  • Foto aerea degli scavi di Cafarnao. I tre ottagoni concentrici formano le mura della chiesa ottagonale di fine V secolo.
  • Lacerto di mosaico. L'ottagono era pavimentato con un raffinato mosaico con pavone simbolo della risurrezione.
  • I lacerti di un mosaico a soggetto nilotico con animali e vegetazione sono stati trovati nello scavo e decoravano il pavimento del deambulatorio.
  • I lacerti di un mosaico a soggetto nilotico con animali e vegetazione sono stati trovati nello scavo e decoravano il pavimento del deambulatorio.
  • All’interno dell’abside della Chiesa Ottagonale fu realizzata la vasca battesimale ad immersione con gradini per l’entrata e l’uscita del battezzato.
  • Muro di chiusura dell’area sacra realizzato nel IV sec e utilizzato anche per la Chiesa Ottagonale del V sec.
  • Muro del deambulatorio esterno della Chiesa Ottagonale con una delle soglie in pietra calcarea bianca.
  • Una delle soglie della Chiesa Ottagonale in pietra calcarea bianca.

Hypothèse de reconstitution de l’église octogonale vers la fin du Ve siècle

  • In età bizantina, esattamente sopra la sala venerata, venne realizzata un'elegante chiesa ottagonale.
  • Anche se la chiesa ha subito una spoliazione quasi completa, sulla base di confronti è possibile immaginare l'impiego di colonne e capitelli per il colonnato esterno.
  • Il porticato venne decorato con un mosaico a tessere bianche e nere che disegnavano un motivo a cerchi con bottone centrale.
  • Attraverso tre portali si poteva accedere al deambulatorio interno della chiesa.
  • Volutamente, al di sopra della stanza venerata e ricordata dai pellegrini antichi venne realizzato l'ottagono centrale della chiesa bizantina.
  • Dalla chiesa si entrava nei pastoforia, due ambienti che affiancavano il lato est del deambulatorio, accessori allo svolgimento dei riti. Per il rito del battesimo venne realizzata tra i due pastoforia ad est una piccola abside con vasca ad immersione.
  • I lacerti di un mosaico a soggetto nilotico con animali e vegetazione sono stati trovati nello scavo e decoravano il pavimento del deambulatorio. Mosaici a soggetto nilotico erano frequenti e decoravano anche la chiesa della Moltiplicazione a Tabga.
  • Grandi lucernieri in bronzo che sorreggevano lucerne in vetro potevano pendere dalle arcate dell'ottagono centrale. L'ottagono venne pavimentato con un raffinato mosaico con pavone simbolo della risurrezione.