Les décorations de la synagogue

Les éléments architecturaux avec répertoire religieux juif

L'extérieur et l'intérieur de la synagogue étaient ornés d’une décoration architecturale riche et complexe. De même que les murs intérieurs devaient être habillés avec des stucs en plâtre de couleur d’une excellente exécution, les nombreux blocs sculptés retrouvés sur le site nous donne l’image d'une synagogue richement décorée avec une variété de symboles du répertoire religieux juif et de la tradition romaine et païenne supposant une communauté juive très libérale concernant l'utilisation des images.

L’énumération systématique de tous les blocs architecturaux de la synagogue ont permis d'identifier ceux qui pourront être réutilisés pour relever les murs: les travaux de restauration avaient commencé en janvier de l’année 1976 et ont duré longtemps, surtout pendant les mois d'hiver lorsque l'afflux de pèlerins dans Capharnaüm diminuait.
Depuis 1983, les blocs sculptés non relocalisés in situ ont été soigneusement placés le long du chemin pour la visite du parc archéologique, particulièrement à côté de la synagogue et de la porte en direction de la maison de Pierre.

La reconstruction de la partie supérieure de la façade reste encore incertaine, due à l’hypothèse de la présence ou non d’une galerie. La porte centrale était certainement surmontée d'un arc sur lequel est représentée, dans la clé de voute, une coquille au centre d’une guirlande en nœud de Savoie soutenue par des aigles.

Les corniches qui devaient embellir l'intérieur et l'extérieur de la synagogue sont richement décorées avec des dentelles, des olives et des feuilles d'acanthe.
De nombreux motifs de symboles juifs, encerclés dans des médaillons végétaux sont sculptés sur la corniche: l’étoile à cinq et à six branches, le sceau de Salomon, communément appelé l'étoile de David, les fruits comme les grenades et le raisin, qui sont dans la Bible parmi les sept produits agricoles de la Terre promise, des petites roses et encore d'autres fruitts dont des dates.

Bloc avec l'arche de l'Alliance

Un bloc présente un petit temple sculpté transporté sur un char. Il s’agit de la représentation antique de l'arche de l'Alliance contenant les tables de la loi données à Moïse par Dieu sur le mont Horeb, et qui ont été transportées sur un chariot avant de trouver leur place dans la cellule du temple de Salomon à Jérusalem.

La richesse et l'élégance de la synagogue se perçoit dans le soin des détails comme dans l'importance de la décoration utilisée pour la fenêtre qui devait être posée sur la façade au centre de l’arche supérieure: deux colonnes torsadées avec des chapiteaux à feuillages soutiennent un tympan avec au centre une coquille, motif décoratif récurrent dans les synagogues, deux sarments de végetaux poussant sur les côtés du tympan et l’entourant.
Des palmiers à dattes qui symbolisent la Judée décorent les étagères des corniches. Les symboles de la tradition romaine et païenne sont aussi bien représentés, comme les aigles, le laurier, les lions et les griffons.
Presque tous les motifs figuratifs de la synagogue furent systématiquement ciselés en laissant intactes seulement les éléments géométrico-floraux. On peut présumer qu’un soulèvement d’un courant iconoclaste a du affecter la communauté juive de Capharnaüm après la construction de la synagogue de Capharnaüm.

Les décorations de la synagogue

  • A destra dell’ingresso al parco sono stati posizionati gli eleganti fregi che ornavano la Sinagoga  di V secolo.
  • Sulle cornici appaiono scolpiti molti motivi della simbologia ebraica racchiusi in medaglioni fogliati.
  • Le cornici che dovevano impreziosire l’interno e l’esterno della sinagoga sono riccamente decorate con dentellature, ovoli e foglie d’acanto, frutti come melograno e uva, rosette e ancora altri frutti tra cui i datteri.
  • In particolare un blocco presenta scolpita l’Arca dell’alleanza che conteneva le tavole della Legge date a Mosè sul Sinai.
  • La ricchezza e l’eleganza della sinagoga si coglie nella cura dei particolari, come nella rilevanza della decorazione usata per la finestra che doveva essere posta sulla facciata al centro dell’arcone superiore.
  • A causa di una corrente iconoclasta tardiva le figure di animali sono state scalpellate.
  • Un capitello, oggi conservato lungo l’esposizione del parco, presenta scolpiti tre oggetti liturgici ebraici: una menorah, il candelabro a sette bracci, uno shofar, il corno da suonare nelle funzioni religiose e una mahta, il bracere per incensi.
  • Un capitello, oggi conservato lungo l’esposizione del parco, presenta scolpiti tre oggetti liturgici ebraici: una menorah, il candelabro a sette bracci, uno shofar, il corno da suonare nelle funzioni religiose e una mahta, il bracere per incensi.