Zone 3 et 4

Zone 3 et 4

Les dernières fouilles archéologiques à Capharnaüm ont concerné la zone du village située à l’est de la grande rue glareata.
Ici une partie du village s’est développée à l’époque byzantine et arabe à partir du IVe siècle et jusqu’au XIII-XIVe siècle ap.JC. Une série de ruelles secondaires se faufilait entre les maisons d’ouest en est.
Cinq noyaux d’habitations plus étendus (L222, L359, L330, L281, L241) donnaient sur des ruelles, construits avec de bonnes techniques montrant ainsi le bien-être socio-économique et la bonne qualité de vie des habitants de la période byzantine.
Une série de boutiques formées d’une ou deux pièces donnaient le long de la rue.

Il y a un grand complexe composé de deux maisons nobles au sud et à l'est (L222-L359) de grande taille et avec de nombreuses pièces et patios. L'entrée est située dans le vestibule commun, donnant sur un grand espace libre et ouvert sur le cardo. Les deux maisons ont chacune une pièce principale avec un plafond soutenu par des piliers, sur laquelle donnent des chambres et des pièces. La plupart des activités domestiques se faisait dans cet espace qui était le cœur de la maison et où fonctionnait le four à pain. Un escalier en pierre montait le long du mur pour atteindre les toits recouverts de tuiles, les terrasses où le deuxième étage de la maison. Dans une salle rectangulaire, on peut encore voir la colonne centrale avec les tronçons qui la composaient à une hauteur d’au moins deux mètres. Les petites fenêtres typiques disposées en série s’ouvraient sur les cours et sur les pièces de la même maison.

Une grande installation pour la production de l’huile s’est développée à l'époque byzantine, non loin de la rue publique (L270) communiquant par une porte privée avec la maison aristocratique de l'est. Les sacs d'olives étaient d’abord portés au pressoir et rangés dans les compartiments appropriés. Puis les ouvriers procédaient au broyage des olives grâce au grand moulin à huile provenant de deux meules sans doute actionnées par une traction animale. Le résidu était ensuite pressé dans des pressoirs et deux cuves en récoltaient l’huile.

Au fil du temps, la zone résidentielle s’est modifiée, les pièces des maisons ont été réorganisées, les portes ont été étanchéifiées, les salles ont été assignées à des habitations uniques et de nouveaux accès aux pièces ont été ouverts.

Pendant la période arabe, une série de nouvelles structures s’est développée, concentré dans la zone la plus proche du lac. Ces structures ont en partie copié et réutilisé d’autres plus anciennes et ont définitivement été abandonnées au XIIIe s.

Zone 3 et 4

  • Disegno ricostruttivo dell'area 3 del villaggio di Cafarnao.
  • Area 3 del villaggio. Lungo la strada principale si aprivano una serie di negozi formati da una o due stanze.
  • Area 3 del villaggio. In questa parte del villaggio bizantino è stato riportato in luce un grande impianto per la produzione dell’olio.
  • Il frantoio era raggiungibile dalla strada principale grazie ad uno stradello secondario che lo fiancheggiava sui lati occidentale e meridionale.
  • Si osserva in situ un grande frantoio con una mola per la spremitura delle olive.
  • Il frantoio era organizzato in una zona per la spremitura dell’olio e in una per lo stoccaggio delle olive. Una serie di muretti dividevano l’area in piccoli magazzini in cui i contadini riponevno le olive in attesa della spremitura.
  • Scale di pietra salgono affianco ai muri e raggiungono i tetti coperti con tegole, le terrazze o il secondo piano della casa.
  • Lo scavo di quest’area si è spinto non oltre le fasi di età bizantina. Gli archeologi hanno rintracciato diverse stanze che formavano più nuclei abitativi.
  • A partire dal 2000 altre quattro campagne di scavo sono state dirette da P.Stanislao Loffreda e hanno interessato le fasi arabe e bizantine del quartiere abitativo posto ad oriente della Casa di Pietro e della Sinagoga.